Faire connaître Jacques Rossi et son œuvre, pour que la parole de ce grand témoin du XXe siècle soit entendue avec l’attention qu’elle mérite, tant au plan scientifique qu’au plan humain.

Objectifs de l'association

Après ma rencontre avec Jacques Rossi en 1985, alors que j’étais étudiante à Georgetown University, à Washington D.C., je décidai dès mon retour en France en 1986 de fonder avec l’aide d’amis et de proches de Jacques Rossi l’Association des Amis de Jacques Rossi, dont les objectifs (J.O. Association Loi de 1901 17/10/1986) tels qu’ils figuraient dans les statuts étaient :

  • promouvoir et faire connaître les travaux et actions de Jacques Rossi ;
  • s’associer à toutes les activités proposées par d’autres associations dont l’action rejoint les propos de l’A.A.J.R. (organisation de colloques, conférences, symposiums, etc.)
  • créer un centre de réflexion sur le totalitarisme.

Nos priorités furent bien sûr d’aider Jacques Rossi à chercher un éditeur, et de lui permettre de poursuivre son œuvre en lui procurant des conditions de vie matérielle et intellectuelle décentes. Nous l’avons aidé à s’installer sur Paris, d’abord rue Edgar Poe dans le 19e, puis, grâce à Lise Weill et à ses amis d’ Amnesty International, dans un appartement à Montreuil qu’il a occupé jusqu’à son accident vasculaire cérébral survenu le 2 mars 2001.

Avec l’aide du CNL, de la Société des Gens de Lettres et de MSF, ainsi que grâce à la mobilisation de plusieurs sympathisants et amis (les journalistes Nicolas Poincaré, Jean Hatzfeld, Natalie Nougayrède, Sylvain Tesson ; Esmeralda Luciolli et les familles Gairret, Weill et Postel-Vinay) l’Association a pu assumer par la suite les frais de la maison de retraite où il a ensuite résidé jusqu’à sa mort.

Bien que l’Association soit actuellement en sommeil, vous pouvez nous contacter par mail ou par courrier à l’adresse ci-dessous.

Nous espérons que ce site aidera à perpétuer la mémoire de Jacques Rossi et permettra à tous ceux qui le souhaitent, de découvrir cette personnalité exceptionnelle, dont le destin s’inscrit dans l’histoire du XXe siècle.

Marie Cécile Antonelli

Les archives de Jacques Rossi ont été déposées en mars 2003 à Pierre Rigoulot de l’Institut d’Histoire Sociale Boris Souvarine,
4 avenue Benoît Frachon
92023 Nanterre Cedex
Web : www.souvarine.fr - Email : pierre.rigoulot souvarine.fr

AAJR
c/o MC Antonelli
249 rue de Bercy
75012 Paris
France